imposé

imposé

imposé, ée [ ɛ̃poze ] adj. et n.
• de imposer
1Obligatoire. Figures imposées en patinage artistique (opposé à libre) . Prix imposé, qui doit être observé strictement.
2Soumis à l'impôt. Bénéfices imposés. Capital, revenu imposé. Personnes imposées. N. (1845) Les imposés. assujetti, contribuable.

imposé nom masculin En gymnastique, exercice imposé. ● imposé, imposée nom Personne soumise à l'impôt.

imposé,ée
adj.
d1./d Fixé par voie d'autorité. Prix imposé.
|| SPORT Figures imposées, que tous les concurrents d'une compétition de gymnastique ou de patinage artistique doivent exécuter (par oppos. à figures libres).
d2./d Soumis à l'impôt.

⇒IMPOSÉ, -ÉE, part. passé et adj.
I. — Part. passé de imposer.
II. — Emploi adj.
A. — Rendu obligatoire. Prix, thème imposé; figures imposées p. oppos. aux figures libres (cf. figure I B 1 e patinage). Pour la philo, préparer une question (pour l'histoire aussi, mais la bien savoir). Pour la question imposée se fixer deux ou trois points très nets et marcher (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1907, p. 199). Le Concerto en la mineur de Hummel [morceau imposé] (D'INDY, C. Franck, 1908, p. 4) :
L'étude d'un modèle imposé et la méditation sur une de ces scènes qui sont comme les lieux communs de la peinture, sont bien plus profitables au peintre [qu'un sujet personnel]...
ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 251.
B. — Soumis à l'impôt.
1. [En parlant d'une pers. ou d'une collectivité] Monsieur Grandet obtint alors le nouveau titre de noblesse que notre manie d'égalité n'effacera jamais, il devint le plus imposé de l'arrondissement (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 13). Au lieu de payer l'impôt, c'est nous qui aidons à le faire rentrer. Nous y parvenons, en pillant et les villages imposés et ceux qui ont acquitté leurs redevances (MARAN, Batouala, 1925, p. 124).
2. [En parlant d'une chose] Si la marchandise imposée est de première nécessité, on ne peut s'en passer; elle sera toujours achetée (DESTUTT DE TR., Comment. sur Esprit des lois, 1807, p. 273). La disparition des agents de l'État donnait aux contribuables une béatitude inconnue. Le vin et tous les produits imposés circulaient sans droits (BARRÈS, Colline insp., 1913, p. 299).
Prononc. : []. Fréq. abs. littér. : 1 478. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 913, b) 1 484; XXe s. : a) 2 007, b) 2 650. Bbg. ARVEILLER (R.). R. Ling. rom. 1976, t. 40, p. 232. - QUEM. DDL t. 6, 18.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • impose — im‧pose [ɪmˈpəʊz ǁ ˈpoʊz] verb impose a ban/​tax/​fine etc to officially order that something should be forbidden, taxed etc: • The city council can not impose a utility tax without voter approval. • The US Commerce Department threatened to… …   Financial and business terms

  • imposé — imposé, ée (in pô zé, zée) part. passé d imposer. 1°   Mis dessus. Les mains imposées par l évêque. 2°   Les noms imposés par Adam aux animaux. 3°   Soumis à un tribut. Être imposé à tant.    Substantivement. Les plus imposés de la commune.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Impose — Im*pose , v. t. [imp. & p. p. {Imposed}; p. pr. & vb. n. {Imposing}.] [F. imposer; pref. im in + poser to place. See {Pose}, v. t.] 1. To lay on; to set or place; to put; to deposit. [1913 Webster] Cakes of salt and barley [she] did impose Within …   The Collaborative International Dictionary of English

  • impose — I (enforce) verb bid, bind, burden, charge, coerce, command, compel, conscript, constrain, decree, demand, dictate, direct, drive, enact, encumber, enjoin, exact, execute, extort, force upon, impel, imponere, iniungere, insist upon, lay upon,… …   Law dictionary

  • imposé — Imposé, [impos]ée. part. Joug, tribut imposé. taxe imposée. taille imposée. un homme imposé à la taille. nom imposé. penitence imposée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • impose — [im pōz′] vt. imposed, imposing [Fr, altered by assoc. with poser (see POSE1) < L imponere, to place upon < in , on + ponere: see POSITION] 1. to place or set (a burden, tax, fine, etc. on or upon) as by authority 2. to force (oneself, one… …   English World dictionary

  • Impose — Im*pose , v. i. To practice tricks or deception. [1913 Webster] {To impose on} or {To impose upon}, (a) to pass or put a trick on; to delude; to cheat; to defraud. He imposes on himself, and mistakes words for things. Locke. (b) to place an… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • impose — ► VERB 1) force to be accepted, undertaken, or complied with. 2) (often impose on) take unfair advantage of someone. ORIGIN French imposer, from Latin imponere inflict, deceive …   English terms dictionary

  • Impose — Im*pose , n. A command; injunction. [Obs.] Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • impose — (v.) late 14c., to lay (a crime, etc.) to the account of, from O.Fr. imposer put, place; impute, charge, accuse (c.1300), from assimilated form of in into, in (see IN (Cf. in ) (2)) + poser put, place (see POSE (Cf. pose)). Sense of to lay on as… …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”